•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Authors

Saul Schwartz

Document Type

Article

Abstract

The number of consumer bankruptcies in Canada has risen substantially over the last twenty years. Using a 1997 survey of approximately 1,000 Canadian debtors, this article explores the economic situation of debtors seeking bankruptcy protection. This economic situation seems to be quite weak-most of the debtors have very low income, very high debts, and few assets. Moreover, the economic situation of the 1997 debtors seems quite similar to that of the 1977 debtors studied by Wayne Brighton and Justin Connidis almost twenty years ago. The aggregate amount of consumer credit, as a proportion of disposable income, has not risen dramatically, and the author discusses the possibility that the increase in bankruptcy is the result of greater amounts of borrowing among three specific groups of borrowers: the self-employed, women, and young people. Overall, the findings from the survey are quite similar to those reported in a similar American study of bankrupts, and suggest that the rise in bankruptcies is not the result of more widespread opportunistic behaviour by debtors.

French Abstract

Le nombre de faillites des consommateurs a sensiblement augmenté au Canada au cours des vingt dernières années. En utilisant une étude de cas d'environ 1000 débiteurs canadiens, réalisée en 1997, cet article explore la situation économique des débiteurs cherchant la protection de la faillite. Cette situation économique semble très faible-Ia plupart des débiteurs ont des revenus très bas, de dettes très élevées, et presque pas d'actif. En plus, la situation économique des débiteurs en 1997, semble identique à celle des débiteurs en 1977, étudiée par Wayne Brighton et Justin Connidis, il y a environ vingt ans. Le total des sommes de crédits des consommateurs, en tant que proportion des revenus nets, n'a pas radicalement augmenté, et l'auteur de cet article discute la possibilité que cette augmentation dans le nombre de faillites est le résultat d'un nombre plus grand d'emprunts parmi trois groupes spécifiques d'emprunteurs: les entrepreneurs, les femmes, et les jeunes. En tout, les résultats de cette études sont tout à fait semblables à ceux rapportés dans une étude similaire des faillis aux Etats-Unis, et suggère que l'augmentation du nombre de faillites n'est pas le résultat d'un comportement opportuniste plus répandu chez les débiteurs.

Included in

Law Commons

Share

COinS