•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Document Type

Special Issue Article

Abstract

The article examines two interrelated issues attracting attention from the legal academy, the profession, and policy makers: i) the crisis of access to justice among ordinary Canadians, and ii) the increasing number of qualified and underemployed lawyers. This article sets out to understand the interrelated factors underlying these two trends, and explores long-term, accessible solutions to address the misalignment between the supply of underemployed law graduates and a demand for affordable legal services. In response to these twin problems, we examine how legislative reform, open source networks, and the automation of legal work can allow lawyers to create more cost-effective delivery mechanisms for legal services, while allowing clients to choose, and work with, lawyers in a more informed manner. While the alternatives we explore are a radical shift from the traditional methods of the legal profession, they are in line with emerging technological realities, and are realistic market solutions to the access to justice problem. To conclude, we focus on the legal academy’s important role in motivating budding lawyers to think critically about how the legal profession, as a social institution, can be ameliorated to ensure that claims for justice do not fall outside of its purview.

French Abstract

Le présent article examine deux questions interdépendantes qui retiennent l’attention des théoriciens du droit, de la profession et des décideurs politiques : i) la crise de l’accès à la justice chez les Canadiens ordinaires, et ii) le nombre croissant d’avocats qualifiés et sous-employés. L’article se penche sur les facteurs expliquant ces deux tendances et analyse des solutions accessibles et à long terme pour remédier au décalage entre le nombre de diplômés en droit sous-employés et la demande de services juridiques abordables. Face à ce double problème, nous examinons comment les réformes législatives, les réseaux ouverts et l’automatisation du travail juridique peuvent permettre aux avocats de fournir des services avec un meilleur rapport coût-efficacité, et aux clients de choisir des avocats et de traiter avec eux en meilleure connaissance de cause. Bien que les solutions que nous explorons constituent un virage radical par rapport aux méthodes traditionnelles de la profession juridique, elles cadrent avec les nouvelles réalités technologiques et représentent des options réalistes face au problème d’accès à la justice. En guise de conclusion, nous mettons l’accent sur le rôle important que jouent les théoriciens du droit pour inciter les jeunes avocats à réfléchir de manière critique aux moyens d’améliorer la profession juridique en tant qu’institution sociale, de sorte que les revendications de justice ne sortent pas du cadre de ses compétences.

Creative Commons License

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 License.

Included in

Law Commons

Share

COinS