•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Document Type

Special Issue Article

Abstract

This article describes and explains the first Canadian medical malpractice crisis. While malpractice had emerged as a prominent legal issue in the United States by the mid nineteenth century, Canadian doctors first began to express concerns with a growth in malpractice litigation in the late nineteenth century. Physicians claimed that lawsuits damaged reputations and forced them to spend lavishly on defending themselves. Doctors blamed lawyers for drumming up spurious lawsuits and argued that ignorant or malicious jurors tended to side with plaintiffs. Evidence, however, points to additional factors that contributed to litigation. Medical professionals in rural areas sometimes avoided lengthy travel, leading to allegations of malpractice when patient health declined despite calls for attendance. As the number of doctors increased in Canada, some physicians may have encouraged negligence suits against their competitors. Late nineteenth-century claims to professionalism also played a role. Patients came to expect better outcomes, especially in orthopedics, which dominated most of the reported instances of malpractice in the period.

French Abstract

Cet article décrit et explique la première crise liée à la faute professionnelle en médecine au Canada. Tandis qu’aux États-Unis, la faute professionnelle devient une question juridique importante dès le milieu du XIXe siècle, les médecins canadiens ne commencent à s’inquiéter de la hausse du nombre de litiges pour faute professionnelle qu’à la fin du XIXe siècle. Les médecins affirment alors que les procès nuisent à leur réputation et les forcent à dépenser des sommes excessives pour se défendre. Ils accusent les avocats d’intenter des poursuites fallacieuses et soutiennent que les jurés ont tendance, par ignorance ou par malveillance, à se ranger du côté des plaignants. Toutefois, d’autres facteurs ont à l’évidence contribué à ces litiges. Dans les régions rurales, les professionnels de la santé cherchaient parfois à s’éviter de longs trajets, d’où des allégations de faute professionnelle lorsque la santé des patients se détériorait malgré les demandes de consultation. Parallèlement à l’augmentation du nombre de médecins au Canada, certains docteurs ont pu encourager des requêtes pour négligence à l’encontre de leurs concurrents. À la fin du XIXe siècle, les revendications en matière de professionnalisme ont également favorisé la hausse des litiges. Les patients en sont ainsi venus à attendre de meilleurs résultats, notamment dans le domaine de l’orthopédie, où se concentraient la plupart des cas signalés de faute professionnelle au cours de cette période.

Creative Commons License

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 License.

Included in

Law Commons

Share

COinS