•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Authors

Joseph Kary

Keywords

Canada. Supreme Court; Canada; Quebec; Libel and slander--Law and legislation; Jurisprudence; Quebec (Province)--Charter of Human Rights and Freedoms

Document Type

Article

Abstract

In 1848, a Quebec judge changed the law of defamation to accord with the newly-applicable constitutional right to freedom of speech. His decision and those that followed seem strange now that the Supreme Court of Canada has held that Charter rights do not apply to private law. These decisions show that the constitutionalization of libel law was not an American innovation, but rather one that emerged in Canada over a century earlier. This article analyzes the Quebec cases in detail, and suggests that they were grounded in liberal ideas about the British Constitution that were prevalent in Lower Canada at the time of the Rebellions. It then goes on to discuss how Charter rights have changed Quebec defamation law at the dawn of the twenty-first century, and maintains that Quebec jurisprudence can be useful precedent for the development of the tort of defamation in the common law provinces.

French Abstract

En 1848, un juge du Québec a modifié le droit de la diffamation, pour l'harmoniser au droit constitutionnel à la liberté d'expression, d'application récente. Son jugement, et ceux qui s'ensuivirent, peuvent sembler curieux, maintenant que la Cour Suprême du Canada a statué que les droits garantis par la Charte ne s'appliquent pas au droit privé. Ces jugements montrent que la constitutionnalisation du droit de la diffamation ne représentait en rien une innovation américaine, mais plutôt une nouveauté venue du Canada, un siècle plus tôt qu'aux États-Unis. Cet article analyse dans le détail les affaires jugées au Québec, et suggère qu'elles partaient des idées libérales au sujet de la Constitution britannique, dominantes au Bas-Canada à l'époque des Rebellions. L'article se poursuit par une dissertation sur la façon dont les droits garantis par la Charte ont modifié le droit de la diffamation au Québec à l'aube du XXI siècle, et soutient que la jurisprudence du Québec peut constituer un précédent utile au développement du délit civil de diffamation dans les provinces de common Law.

Share

COinS