•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Document Type

Article

Abstract

Judicial recourse to constitutional law sources from abroad has been likened to the process of bricolage--coined by anthropologist Claude Lévi- Strauss, this refers to the "borrowing from materials readily at hand." Building on the idea of constitutional borrowing, this paper aims to take account of the role dominant political culture plays in constitutional interpretation, in particular, the values associated with economic globalization. If resort to comparative constitutional sources is on the rise, dominant political culture will likely have the effect of limiting the stock of tools available to judges. The author argues that, in an age of economic globalization, the "buyer-seller" model of constitutional interpretation will be one of the principal interpretive sources readily at hand. This is a model which valorizes market relations of free and mutual exchange, ideas familiar to U.S. constitutional law particularly in the Lochner era. It is argued that this market model has emerged as an important mode of interpretation in Canadian constitutional law since 1982. This is suggested by an examination of recent decisions in the realms of federalism, Charter rights, and Aboriginal rights, though not all cases can be explained in this way. Nor is this a phenomenon isolated to Canada; rather, it is to be expected that the buyer-seller model will have universal appeal, for it appears to be the best available method of securing economic success in an era of intense competition between national states for foreign capital.

French Abstract

Tel que décrit par l'anthropologue Claude Levi-Strauss, le recours aux sources constitutionnelles de l'extérieur du pays ressemble à un processus de bricolage et équivaut à un emprunt de matériaux facilement disponibles. Par l'entremise d'une discussion des emprunts constitutionnels, cet article a pour but l'examen du rôle dont se dote la culture politique dans l'interprétation constitutionnelle et, plus particulièrement, les valeurs associées à la globalisation économique. Si l'on peut remarquer une hausse dans le recours aux sources constitutionnelles comparatives, la culture politique dominante pourrait limiter la gamme d'outils disponibles aux juges. L'auteur maintient que dans une époque de globalisation économique, le modèle vendeur-client de l'interprétation constitutionnelle deviendra l'un des outils d'interprétation facilement disponibles. Il s'agit d'un modèle qui valorise les échanges libres et mutuels au sein des relations économiques, familier au droit constitutionnel américain de l'époque de Lochner. En examinant des décisions en matière du fédéralisme, des droits fondamentaux offerts par la Charte et des droits aborigènes, l'auteur maintient que ce modèle à la base du marché est devenu un mode important d'interprétation dans le droit constitutionnel canadien depuis 1982, malgré les exceptions à cette règle. Ce phénomène n'est pas uniquement canadien, mais le modèle vendeur-client aurait supposément un attrait universel puisqu'il semble être la meilleure façon de garantir le succès économique dans une ère de compétition intense entre les nations pour les capitaux étrangers.

Included in

Law Commons

Share

COinS