•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Authors

Gary Svirsky

Document Type

Article

Abstract

Under Canadian and American labour law, organized workers must be divided into bargaining units. In order to negotiate with employers on behalf of workers, these bargaining units must be certified. This entails receiving the approval of the appropriate labour relations board. The author argues that this requirement informs the outcomes of collective bargaining. This article takes the position that certification is a subtle method for maintaining the existing social order and the consequent distribution of power, without actually appearing to do so. Certification can be understood as a tool for fragmenting the potential power of labour's unity. The present analysis draws on and consolidates some of the major themes in the critical legal, sociological, and political literature on labour/industrial relations.

French Abstract

Selon le droit du travail canadien et américain, les travailleurs sont divisés en unités de négociation. Afin de négocier avec leurs employeurs au nom des employés, ces 'unités doivent être certifiées. Conséquemment, cela implique l'approbation des conseils de relations de travail respectifs. L'auteur opine que cette exigence dévoile l'issue de la négociation collective. Cet article soutient que ce certificat représente une méthode subtile pour maintenir l'ordre social et donc, la distribution du pouvoir, sans que cela apparaisse au premier abord. La certification peut être entendue comme un outil pour fragmenter le pouvoir potentiel d'une unité de travail. La présente analyse regroupe quelques uns des thèmes majeurs dans une analyse critique, juridique, sociologique, et politique sur les relations de travail.

Share

COinS