•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Document Type

Article

Abstract

Custody decisionmaking in which religion plays a role is significant from the perspective of parents, children, religious communities, and the liberal diverse state. Neither a family law analysis based on best interests, nor a constitutional law analysis based on parental rights, provides a wholly satisfactory response to the task of delineating custody and access when religion is at issue. Instead, a child's sense of identity, partly defined through membership in religious communities, must be considered; at the same time, the child's integrity must be protected. By balancing a child's interests of identity and integrity, courts respect religious freedoms and custodial authority, and acknowledge the realities of the lives of children of interfaith families. The complex and multiple affiliations of young individuals are thus recognized.

French Abstract

Les parents, les enfants, les communautés religieuses, et l'État libéral et pluraliste sont tous interpellés par une décision judiciaire sur la garde mettant en cause la religion. Dans un tel cas, ni une analyse tirée du droit de la famille et centrée sur le meilleur intérêt de l'enfant ni une analyse articulé autour des droits constitutionnels des parents ne permettant d'équilibrer de manière satisfaisante la garde et l'accès, lorsque l'élément religion est présent. Tout en protégeant l'intégrité de l'enfant, on doit plutôt se baser sur sa perception de sa propre identité, en partie moulée par l'appartenance à une ou plusieurs communautés religieuses. En combinant intégrité et identité de l'infant, les tribunaux respectent non seulement la liberté de religion et l'autorité du gardien, mais également les réalités complexes des enfants de familles mixtes. On donne ainsi effet aux filiations multiples des jeunes personnes.

Share

COinS