•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Document Type

Article

Abstract

This paper analyzes the evolving law of condominium from the perspective of the moral philosophy of property, focusing in particular on neo-Aristotelian value or pluralist ethics. By combining aspects of traditional property law, corporate law, and municipal politics, condominium provides a flexible tool for ownership and private land use planning. Condominium, however, also poses novel and unique challenges to both legal doctrine and the very meaning of private property. After describing and comparing the pluralist approach to moral philosophy of property and the approach of its main rivals—deontology and utilitarianism—the paper describes how condominium is understood by each approach and analyzes in detail current legislation and court decisions regarding condominium in light of these approaches.

The paper concludes that courts and legislatures have been alternating between deontological approaches and pluralist approaches to condominium, with a general trend in recent developments away from the deontological approaches and towards pluralist approaches. The thesis tentatively suggests that on the whole, pluralist approaches lead to more just and equitable results in condominium, and suggests further avenues for study.

French Abstract

Le présent article analyse l’évolution du droit des condominiums sous l’angle de la philosophie morale de la propriété et se concentre tout particulièrement sur la perspective néoaristotélicienne ou « éthique pluraliste ». En combinant divers aspects du droit des biens traditionnel, du droit des sociétés et de la politique municipale, le condominium représente un outil souple destiné à la propriété ainsi qu’à l’aménagement du territoire privé. Ce faisant, il pose de nouveaux défis singuliers tant sur le plan de la doctrine juridique qu’au niveau du sens même de la propriété privée. L’article expose l’approche pluraliste de la philosophie morale de la propriété et la compare à l’approche de ses principales théories rivales, à savoir la déontologie et l’utilitarisme. Il illustre ensuite la manière dont chaque approche appréhende le condominium, puis analyse en détail la législation en vigueur et les décisions judiciaires visant le condominium à la lumière de ces approches.

L’article conclut que les tribunaux et les parlements abordent la question des condominiums en alternant les approches déontologiques et les approches pluralistes et que la tendance actuelle semble globalement délaisser les approches déontologiques au profit des approches pluralistes. Cette thèse tend à indiquer que, dans l’ensemble, les approches pluralistes aboutissent à des résultats plus justes et équitables dans le secteur des condominiums. D’autres pistes d’étude sont également présentées.

Creative Commons License

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 License.

Included in

Law Commons

Share

COinS