•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Keywords

Copyright--Economic aspects; Knowledge economy

Document Type

Article

Abstract

Critical copyright scholarship rightly emphasizes the social costs of ordering cultural production through proprietary intellectual property law regimes. This scholarship also celebrates the virtues of free content and free access, particularly in digital domains. The purpose of this article is to question this critique, which tends to pair proprietary intellectual property protection with informational capitalism and the commodification of culture. This article argues that the drawbacks of cultural commodification and informational capitalism are also apparent in market-oriented media environments that are based on free distribution of content. The article makes a novel contribution by untying the seemingly Gordian knot binding proprietary IP to capitalist structures of corporate media. Media environments based on free distribution of content are no less vulnerable to market powers. This analysis has significant normative implications for the desirability of contemporary approaches that advocate mobilization towards non-proprietary “beyond IP” legal regimes.

French Abstract

Les travaux critiques d’érudition sur le droit d’auteur insistent avec raison sur les coûts sociaux liés au fait de régir la production culturelle par le biais du droit de la propriété intellectuelle. Ces travaux vantent également les mérites du libre contenu et du libre accès, particulièrement dans l’univers numérique. L’objectif de cet article est de remettre en question cette critique qui cherche à associer la protection de la propriété intellectuelle avec le capitalisme de l’information et la marchandisation de la culture. Cet article fait valoir que les inconvénients du capitalisme de l’information et de la marchandisation de la culture se retrouvent également dans l’univers médiatique axé sur le marché fondé sur la libre distribution des contenus. Il crée un apport novateur en tranchant le nœud gordien qui semble relier la propriété intellectuelle à la structure capitaliste des médias corporatifs. L’univers des médias fondé sur la libre distribution des contenus n’en est pas moins vulnérable aux forces du marché. Cette analyse possède d’importantes implications normatives sur la souhaitabilité de l’approche contemporaine qui préconise une mobilisation envers un régime légal « au-delà de la propriété intellectuelle ».

Creative Commons License

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 License.

Share

COinS