•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Authors

Yasmin Dawood

Document Type

Article

Abstract

This article addresses the Supreme Court of Canada’s theory of democracy and the right to vote. After setting forth the Court’s general approach to democracy, I develop a new conceptual framework for the Court’s approach to democratic rights. First, I argue that the Court has adopted a “bundle of democratic rights” approach to the right to vote. By this I mean that the Court has interpreted the right to vote as consisting of multiple democratic rights, each of which is concerned with a particular facet of democratic governance. Second, I claim that the democratic rights recognized by the Court are best understood as structural rights. Structural rights theory offers a new way to account for the individual and institutional dimensions of democratic rights. I argue that the Court’s recognition of multiple democratic rights, and its attention to the structural dimension of these rights, has enabled it to regulate the democratic process with respect to a wide array of complex issues, including representation, electoral redistricting, the role of money in elections, individual participation, political equality, and the regulation of political parties.

French Abstract

Cet article aborde la théorie de la Cour suprême du Canada relativement à la démocratie et au droit de vote. Après avoir énoncé dans ses grandes lignes l’approche de la Cour en matière de démocratie, je montre que la Cour a adopté envers le droit de vote une approche fondée sur un ensemble de droits démocratiques. J’entends par là que la Cour interprète le droit de vote comme reposant sur de multiples droits démocratiques, dont chacun s’applique à un aspect particulier de la gouvernance démocratique. Deuxièmement, je fais valoir que les droits démocratiques reconnus par la Cour se comprennent mieux comme droits structurants. La théorie des droits structurants offre une nouvelle façon de tenir compte des dimensions individuelle et institutionnelle des droits démocratiques. Je prétends que la reconnaissance par la Cour de droits démocratiques multiples, et son attention à la dimension structurante de ces droits, lui permet de réglementer le processus démocratique en fonction d’une vaste gamme de questions complexes telles la représentation, le redécoupage électoral, le rôle de l’argent dans les élections, la participation individuelle, l’égalité politique et la réglementation des partis politiques.

Share

COinS