•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Authors

Pooja Parmar

Keywords

Constitutional law; Indigenous peoples--Legal status; laws; etc.; India; Adivasis

Document Type

Article

Abstract

Beginning with a close look at a recent call by the Supreme Court of India to undo the historical injustices done to the "original inhabitants" of the country, this paper examines similar calls for justice made by Jaipal Singh Munda, the most vocal representative of Adivasis in the Constituent Assembly of India between December 1946 and January 1950, when both the possibilities and limitations of addressing past injustices were being written into the Constitution of India. While drawing attention to debates and disagreements over righting certain past wrongs that remain largely absent from historical accounts of the Constitution's drafting, this paper also invites reflection on the problematique of addressing calls for reparation made by dispossessed peoples as original inhabitants in modern liberal democracies.

French Abstract

Débutant par une étude détaillée d'un jugement récent de la Cour Suprême de l'Inde cherchant à redresser les injustices historiques faites aux aborigènes du pays, cet article examine de semblables recours en justice intentés par Jaipal Singh Munda, représentant le plus éloquent des Adivasis à l'Assemblée constituante de l'Inde de décembre 1946 à janvier 1950, époque où l'on a enchâssé dans la Constitution de l'Inde tant la possibilité de remédier aux injustices du passé que les entraves en découlant. Tout en attirant l'attention sur les débats et les discordes relatifs au redressement de certains torts du passé qu'escamotent largement les comptes rendus historiques de la rédaction de la Constitution, l'article invite à réfléchir sur la problématique des demandes judiciaires de réparations intentées dans les démocraties libérales modernes par les premières nations à titre de peuples dépossédés.

Share

COinS