•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Keywords

Confidential communications--Lawyers; Legal ethics; Minors; Ontario; Massachusetts

Document Type

Commentary

Abstract

This commentary considers what lawyers should do when confidential information from their minor clients indicates that the minor's instructions either present a substantial risk of harm to the minor or are irrational. The commentary then asks readers to decide whether and how their personal resolution should be generalized into the law of professional responsibility. The author compares current Ontario and Massachusetts law with a new Massachusetts proposal. The author strongly criticizes the proposal as violating the tenuous compromise between "client-directed" and "best- interests" or "substituted judgment" theories that appear to govern in both jurisdictions in favour of a rule that would direct lawyers to follow client instructions in most cases, no matter how harmful to the minor client.

French Abstract

Cet article se demande quel comportement devraient adopter les avocats lorsque des renseignements confidentiels provenant de leur client mineur indiquent que les instructions du mineur présentent un risque important de nuire à ce dernier, ou sont irrationnels. L'article demande alors au lecteur de décider si et comment sa résolution personnelle devrait être généralisée dans la loi de responsabilité professionnelle. L'auteur compare le droit en vigueur en Ontario et au Massachusetts à une nouvelle proposition au Massachusetts. L'auteur critique vigoureusement la proposition, disant qu'elle attaque le fragile compromis entre la théorie des « ordres du client » et celle du « meilleur intérêt » ou du « jugement de substitution », qui semblent prévaloir dans les deux juridictions, en faveur d'une règle qui ordonnerait aux avocats de suivre les instructions du client dans la plupart des cas, quels que soient les effets nuisibles sur le client mineur.

Share

COinS