•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Keywords

Labor unions--Recognition

Document Type

Article

Abstract

This article proposes a new theoretical framework-the strategic dynamic certification model-to explain how union certification processes operate. Statutory certification procedures are not neutral. Instead, they produce particular incentives, disincentives, and opportunities for employers, unions, and employees, and these affect the outcomes of the procedure. Empirical evidence confirms this model's ability to analyze the certification process and the outcomes of unionization attempts. In particular, this model explains why the change from a card-check to a mandatory representation vote encourages unlawful employer conduct, enhances the effectiveness of union avoidance activities, and deters employee participation in the unionization decision. The article concludes that, in order to accommodate a mandatory vote procedure within the existing labour relations framework, it is necessary to counteract employer unfair labour practices during union organizing through modifications to the certification procedure. Finally, the strategic dynamic certification model is applied to develop specific proposals for legislative reform aimed at reducing the negative effects of the mandatory vote procedure, thereby enhancing the validity and credibility of the certification process and of the labour relations system.

French Abstract

Cet article propose un nouveau cadre théorique- modèle d'accréditation dynamique stratégique-pour expliquer le fonctionnement des processus d'accréditation des syndicats. Les procédures statutaires d'accréditation ne sont pas neutres. Plutôt, elles produisent des motivations, démotivations, et occasions particulières en faveur des employeurs, des syndicats et des employés. Celles-ci influencent les conséquences de la procédure. Les preuves empiriques confirment la capacité de ce modèle à analyser le processus d'accréditation, ainsi que les conséquences des tentatives de syndicalisation. En particulier, ce modèle explique pourquoi le passage de la vérification des cartes d'adhésion à un vote 'obligatoire de représentation encourage la conduite illégale des employeurs, accentue l'efficacité des activités d'évitement des syndicats et dissuade la participation des employés à la décision concernant la syndicalisation. L'article conclut que, pour accommoder une procédure de vote obligatoire dans le cadre existant des relations dans le monde du travail, il est nécessaire de déjouer les pratiques injustes des employeurs dans le domaine du travail au cours de l'organisation de la syndicalisation, par le biais de modifications de la procédure d'accréditation. Enfin, le modèle d'accréditation dynamique stratégique est appliqué afin de développer des propositions précises en vue d'une réforme législative visant la réduction des effets négatifs de la procédure de vote obligatoire, améliorant ainsi la validité et la crédibilité du processus d'accréditation et le système des relations dans le monde du travail.

Share

COinS