•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Keywords

Feminism; Prostitution

Document Type

Article

Abstract

This article explores the competing discourses of radical feminism and sex radicalism on the international sex trade. These voices have been dominant in feminist debates on this issue and both have proved significant forces when it comes to legal reform. Radical feminists characterize prostitution as an abuse of human rights, regardless of whether it is forced or voluntary, and have fought for its abolition. They have had a substantial impact on the development and adoption of anti-trafficking legislation and instruments in various countries and at the international level. Sex radicals have offered compelling opposition, shifting the focus from the abolition of sex work to the human rights of sex workers. Their legal interventions have been geared toward self-determination for sex workers including decent working conditions and freedom of movement. This article employs the term "sex-work" as an analytical device by which to get to the bottom of these very different perspectives. An analysis of the respective emphases of radical feminists and sex radicals-on sex or work or sex-work-yields insight into the role assigned to the sex worker in each of these feminist theoretical discourses. This, in turn, has important implications for feminist activism in the international arena.

French Abstract

Cet article étudie les discours contradictoires du féminisme radical et du radicalisme sexuel à propos du commerce international du sexe. Ces voix dominent les débats féministes sur cette question et toutes deux exercent des forces considérables en matière de réforme légale. Les féministes radicales définissent la prostitution comme une violation des droits de la personne, qu'il s'agisse d'une activité imposée ou volontaire, et elles ont lutté pour son abolition. Elles ont eu un impact considérable sur l'élaboration et l'adoption de lois et d'instruments an ti-trafic dans divers pays et dans le monde. Les adeptes du radicalisme sexuel ont présenté une proposition convaincante, notamment d'accorder davantage d'attention aux droits de l'industrie du sexe qu'à son abolition. Leurs interventions légales visent principalement l'autodétermination des travailleurs du sexe, y compris des conditions de travail adéquates et le droit de circuler librement. Le terme «travail du sexe » est utilisé dans cet article en tant qu'instrument d'analyse pour aller au fond de ces perspectives très différentes. L'analyse de l'accent que les féministes radicales et les adeptes du radicalisme sexuel accordent au sexe, au travail ou au travail du sexe donne un aperçu des rôles attribués aux travailleurs du sexe dans chacun de ces discours féministes théoriques. À son tour, cela présente d'importantes implications pour l'activisme féministe sur la scène internationale.

Share

COinS