•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Authors

Janet Conway

Keywords

Civil disobedience; Anti-globalization movement; Civil rights movments; Canada

Document Type

Article

Abstract

This article examines the (re)emergence of large-scale civil disobedience and the accompanying debates about violence and non-violence in the contemporary anti-globalization movement. Rooted in the Canadian movement but in conversation with wider debates, the article tracks movement practices and debates from the Battle of Seattle through to the Quebec Summit. The debate took a new turn in Genoa, with massive police brutality and the killing of a protester, and again following the events of September 11, 2001. The central argument of the article is that the new forms of civil resistance embody a critique of prevailing forms of organization, participation, representation, and action in Canadian social movements. Respect for diversity of tactics emerged as a non-negotiable basis of unity in this context. The author goes on to argue that, by June 2002, this stance had hardened into an ideology that functioned to restrict genuine diversity and threatened democracy and pluralism in the movement. The article ends with reflections on how the threat of war and the emergence of a global anti-war movement has again transformed the landscape of the anti-globalization movement.

French Abstract

Cet article examine la (ré)émergence de la désobéissance civile à grande échelle, et les débats qui l'accompagnent en matière de violence et de non-violence dans le mouvement contemporain altermondiste. Axé sur le mouvement canadien, mais en parallèle avec des débats plus étendus, l'article observe les pratiques du mouvement et les débats intervenus depuis la Bataille de Seattle jusqu'au Sommet de Québec. Le débat a pris une nouvelle orientation à Gênes, à la suite de la brutalité policière massive et de l'assassinat d'un manifestant, puis à la suite des événements du 11 septembre 2001. L'article se concentre autour de l'argument selon lequel les nouvelles formes de résistance civile incarnent une critique des formes prédominantes d'organisation, de participation, de représentation et d'action dans les mouvements sociaux canadiens. Dans ce contexte, le respect de la diversité des tactiques est apparu comme base non-négociable d'unité. Dans sa lancée, l'auteur pose que, dès juin 2002, cette position s'était cristallisée dans une idéologie qui fonctionnait pour restreindre la diversité véritable, menaçait la démocratie et le pluralisme dans le mouvement. L'article se termine par des observations sur la façon dont la menace d'une guerre et l'émergence d'un mouvement mondial anti-guerre a une fois de plus transformé le visage du mouvement anti-mondialisation.

Creative Commons License

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 License.

Share

COinS