•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Document Type

Article

Abstract

Discussions regarding the appropriate ethical behaviours for mediators and the subsequent development of formal codes of conduct have focused on hallmark issues such as third party impartiality and party self-determination. However, in an informal process, ethical choices are inherent in every intervention made by a mediator. In adopting the standard-setting approach of an adjudicative model, mediator codes of conduct are a poor fit with the conceptual and structural characteristics of this fluid, uncertain, and essentially private process. Confining the substantive and conceptual debate over mediation ethics to formal codes dangerously underestimates both the scope and the significance of choices faced constantly by intervenors in their process management role. A disclosing and questioning dialogue among mediators and others, using Sch6nian principles of reflective practice, is proposed as a more candid and complete recognition of the ethical dilemmas that arise in mediation. Two real-life case studies drawn from the writer's experience are used to illustrate this approach.

French Abstract

Les discussions relatives aux comportements appropriés et éthiques pour médiateurs, ainsi que le développement subséquent de codes déontologiques, ont surtout porté sur des sujets tel que l'impartialité des tiers et le droit des parties à l'autodétermination. Toutefois, au sein d'un processus informel, les choix éthiques font partie inhérente de chaque intervention faite par le médiateur. En adoptant l'approche du modèle adjudicatif inspiré de l'élaboration de standards, les codes de déontologie destinés aux médiateurs sont mal adaptés aux caractéristiques conceptuelles et structurales d'un processus privé qui est à la fois fluide et incertain. En limitant le débat substantiel et conceptuel des questions éthiques rencontrées en médiation aux codes formalistes, on peut dangereusement sous-estimer la portée et l'importance des choix devant lesquels les intervenants font face en tant que dirigeants d'un processus. En s'inspirant des principes de Schön sur la pratique réfléchie - qui reconnaissent de façon intégrale et franche les dilemmes moraux qui surgissent lors d'une médiation - l'auteure propose un dialogue ouvert et inquisitoire qui peut figurer parmi les médiateurs et autres joueurs. Deux cas puisés de l'expérience de l'auteure servent à illustrer cette approche.

Share

COinS