•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Authors

John Borrows

Document Type

Article

Abstract

In Delgamuukw v. British Columbia, the Supreme Court of Canada issued its long-awaited judgment on the status of Aboriginal title under section 35(1) of the Constitution Act, 1982. The decision was regarded as highly significant because it seemed to fundamentally alter the law of Aboriginal rights. This article suggests that while the case has somewhat positively changed the law to protect Aboriginal title, it has also simultaneously sustained a legal framework that undermines Aboriginal land rights. In particular, the decision's unreflective acceptance of Crown sovereignty places Aboriginal title in a subordinate position relative to other legal rights. This article examines how this result defeats the Court's own requirements for a just settlement with Aboriginal peoples. This review proceeds through exploring the Supreme Court's treatment of Aboriginal pleadings, evidence, content and proof of title, Aboriginal self-government, and the extinguishment of Aboriginal title in the Delgamuukw case. In investigating these issues, this article concludes by illustrating how a more rigorous application of the rule of law to the Crown in its dealings with Aboriginal peoples could generate greater equality and justice for Aboriginal peoples in their relations with the Canadian state.

French Abstract

Dans Delgamuukw c. Colombie-Britannique, la Cour Suprême du Canada a émis son jugement, longuement attendu, sur le statut du titre des Aborigènes dans la section 35(1) de la Loi constitutionnelle de 1982. La décision a été perçue comme étant hautement significative parce qu'elle semblait changer fondamentalement la loi sur les droits des Aborigènes. Cet article suggère que la décision ait en quelque sorte positivement changé la loi pour protéger le titre des Aborigènes, tandis qu'il a aussi maintenu en même temps un cadre légal qui mine les droits territoriaux des Aborigènes. L'acceptation irréfléchie de la décision de la souveraineté de la Couronne, place le titre des Aborigènes dans une position subordonnée par rapport aux autres droits légaux. Cet article examine comment ce résultat défait les propres exigences de la Cour pour un règlement équitable avec les Aborigènes. Cet examen procède à explorer la façon dont la Cour Suprême traite les affaires Aborigènes, les preuves, le contenu et la preuve de titre, le gouvernement des Aborigènes, et l'anéantissement du titre des Aborigènes dans la décision de Delgamuukw. En examinant ces questions, cet article tire des conclusions en illustrant comment une application plus rigoureuse de la force de la loi à l'égard de la Couronne dans son traitement avec les Aborigènes pourrait engendrer une égalité plus grande et une justice pour les Aborigènes dans leur rapport avec l'état canadien.

Share

COinS