•  
  •  
 

Osgoode Hall Law Journal

Authors

Peter Benson

Document Type

Special Issue Article

Abstract

The essay has two main objects. The first is to take up and to develop certain of the difficulties that Professor Trebilcock finds with autonomy and welfare-based theories of contract law. The essay reaches the conclusion that efficiency, autonomy, and welfare approaches suffer from fundamental and yet qualitatively different kinds of defects. Moreover, in the course of its critical examination of these theories, the essay introduces and makes explicit an ideal of justification which The Limits of Freedom of Contract only implicitly assumes-an ideal of justification which the essay, following the recent work of Rawls, calls a "public basis of justification." A public basis of justification purports to incorporate only normative ideas and principles that are present, even if just latently, in the public legal or political culture, and it seeks to show how these ideas and principles may be suitably combined into a coherent and reasonable conception. The second main object of the essay is to provide a sketch (rather than a full discussion) of what a public basis of justification of contract might look like, how it might be developed, and in what way it would elucidate particular doctrinal issues, such as the appropriate measure of contract damages and the legal consequences of non-disclosure, mistake, or frustration. A central premise of the essay is that a public justification of contract is the indispensable first step in theorizing about contract law because it alone can provide theory with a shared, pre-theoretical conception of contract that is fully rooted in and internal to the law. However, despite the need for such a justification, one has yet to be developed.

French Abstract

Cet essai a deux objets. Premièrement, l'essai considère et développe certaines des difficultés identifiées par le professeur Trebilcock en ce qui concerne des théories contractueIles basées sur l'autonomie et le bien-être. La conclusion de l'essai constate que les approches basées sur l'efficacité, l'autonomie, et le bien-être sont marquées par des défauts différents, aux niveaux fondamentaux et qualitatifs. De plus, en considérant critiquement ces théories, l'essai introduit explicitement un idéal de justification, lequel est présumé implicitement dans le travail The Limits of Freedom of Contract-un idéal de justification intitulé, selon l'oeuvre récent de RawIs, une «base publique de justification». Une base publique de justification prétend incorporer seulement des idées et principes normatifs qui existent, même s'ils sont cachés, dans la culture publique, soit légale ou politique, et cette base démontre comment lesdits idées et principes peuvent être associés dans une conception raisonnable et cohérente. Le deuxième objet de cet essai est de présenter un schéma (au lieu d'une discussion détaillée) de la base publique de justification des contrats pour iIlustrer cette dernière, pour indiquer des développements potentiels, et pour démontrer son effet sur les questions doctrinales, teIles que la quantification des dommages-intérêts et les conséquences légales qui résultent des erreurs, des omissions, ou de la frustration. Une supposition centrale dans cet essai est que la base publique de justification des contrats est la première étape essentielle dans le processus de développer une théorie contractuelle, car seulement cette étape peut arriver à une notion de contrat qui est coIlective et pre-théorique, ainsi qu'inextricablement liée au droit. Néanmoins, malgré le besoin de formuler cette justification, on n'y a pas encore réussi.

Share

COinS