•  
  •  
 
Journal of Law and Social Policy

Document Type

Article

English Abstract

Grounded in community-based research (CBR) principles and an anti-oppression framework, the Positive Parenting Pilot Project (P4) aimed to develop, implement, and evaluate an HIV education and training module to enhance the provision of support for families affected by HIV and who are at risk of or already involved with child protection services. We set out to strengthen the ability of Children’s Aid Societies (CAS) in Ontario to provide anti-oppressive services to families affected by HIV from diverse communities by increasing the capacity of social workers who support these families. Applying the principles of CBR, we increased communication and forged new collaborative relationships within and between CAS agencies, the HIV service sector, parents living with HIV, and researchers in order to better address family needs at societal and structural levels. The goal of this project was to develop, provide, and evaluate a framework for an anti-oppressive education and training module related to the multiple layers of oppression that are experienced by families living with HIV including HIV-related stigma and discrimination, racism, sexism, violence and poverty. This paper presents the qualitative analysis of pre- and post- focus groups with CAS workers who participated in P4 and the emerging practice implications for working with families living with and affected by HIV.

French Abstract

Le projet Positive Parenting Pilot Project (P4), qui repose sur des principes de recherche communautaire et un cadre d’analyse anti-oppression, est destiné à créer, à mettre en œuvre et à évaluer un module d’éducation et de formation sur le VIH. Ce module vise à améliorer le soutien offert aux familles affectées par le VIH qui risquent l’intervention des services de protection de l’enfance ou font déjà l’objet de ce type d’intervention. Pour renforcer la capacité des sociétés d’aide à l’enfance (SAE) en Ontario d’offrir des services respectant une analyse anti-oppression aux familles affectées par le VIH de diverses communautés, nous avons entrepris d’augmenter la capacité des travailleuses et des travailleurs sociaux qui soutiennent ces familles. En appliquant les principes de la recherche communautaire, nous avons communiqué davantage avec les SAE et forgé de nouvelles relations de collaboration entre celles-ci, ainsi qu’entre les SAE et le secteur des services aux personnes vivant avec le VIH, les parents qui vivent avec le VIH et les universitaires, afin de mieux répondre aux besoins des familles sur les plans sociétal et structurel. L’objectif de ce projet était d’élaborer, d’offrir et d’évaluer un cadre d’analyse permettant d’élaborer un module d’éducation et de formation anti-oppression tenant compte des multiples couches d’oppression que subissent les familles vivant avec le VIH, notamment la discrimination et la stigmatisation liées au VIH, le racisme, le sexisme, la violence et la pauvreté. Cet article présente l’analyse qualitative des groupes de discussions avec les travailleuses et les travailleurs des SAE avant et après leur participation au projet P4 et les effets des pratiques émergentes sur le travail auprès des familles qui vivent avec le VIH ou en sont affectées.

Creative Commons License

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 License.

Included in

Law Commons

Share

COinS