•  
  •  
 
Journal of Law and Social Policy

Keywords

Law--Study and teaching (Clinical education); Interdisciplinary approach in education

Document Type

Article

English Abstract

Clinical education represents a site where conflicting accounts of law are at maximum tension, in part because the clinical experience tends to highlight the startling contrast between the narratives and social realities of law. While this contrast provides some of the fodder for the critical exploration that characterizes clinical education, the idiosyncratic shape of law as a discipline means that much of what students require to handle that fodder in a rigorous, analytical way is located elsewhere. A clinical lens indicates that exposing students to interdisciplinary perspectives is crucial if students are to be able to understand and engage with the multi-layered reality of law in an intelligent and integrated manner—and perhaps to build sustainable professional identities as well. Indeed, since students usually go on to become practitioners, judges, legislators and policy-makers—all law creators in one form or another—a lack of rigorous or sound knowledge in this regard has potential implications for the quality, integrity and viability of law more generally. To the extent that this problem is one of curricular space and logistics, the “foot in each world” perspective of the clinical educator allows for the debunking of professional rationales for the current degree of doctrinal content, and points to features of a fluid legal landscape that reinforce the increasing necessity of interdisciplinary content and methods.

French Abstract

L'éducation clinique est un champ où les enjeux juridiques rencontrent un point maximal. C'est le cas en partie parce que l'expérience clinique met en évidence les contrastes entre les écrits juridiques et la réalité sociale. Ce contraste procure un terrain adéquat pour une réflexion critique qui caractérise l'éducation clinique. La structure particulière du droit en tant que discipline entraine les étudiants à réfléchir de manière critique et rigoureuse et à trouver que la solution peut se trouver ailleurs que dans le droit. L'approche clinique montre qu'exposer les étudiants à des enjeux de manière interdisciplinaire est cruciale si les étudiants sont capable de comprendre et d'apprécier la réalité multidimensionnelle du droit intelligemment et intégralement. Ils développeront ainsi une identité professionnelle durable. Cela est d'autant plus vrai que les étudiants souhaitent devenir des praticiens, des juges, des législateurs ou des créateurs de politiques publiques. Toutes ces carrières impliquent de créer le droit d'une manière ou l'autre. Un manque de rigueur ou de connaissances face à la réalité sociale peut avoir d'importantes implications pour la qualité, l'intégrité et la viabilité du droit en général. Dans la mesure où le problème en est un d'espace et de logistique, l'expérience de terrain d'un responsable de clinique permet de débusquer les arguments soutenant la forte présence des contenus doctrinaux et de mettre en évidence les raisons pour lesquels le paysage juridique devrait être plus fluide par l'incorporation de méthodes interdisciplinaires.

Share

COinS